Crash Test : Le mascara Younique

Studio_20160317_143837

Nous sommes mamans, mais pas que ! Il faut savoir prendre soin de soit et cela passe aussi par la case make up. Quoi de mieux que de beaux yeux de biches pour faire fondre votre homme ?

Depuis un moment, j’entend parler du fameux, du fabuleux, du merveilleux mascara 3D moodstruck fiber lashes + de chez Younique (Son petit nom fait rêver, genre c’est le terminator des mascaras, prêt à tous les écraser !)
Younique est une marque américaine de cosmetiques fraichement arrivée en France (En mars 2016). Sur les papiers elle a tout bon :
– Produits non testés sur les animaux,
– Certains produits certifiés sans Gluten
– Certains produits certifiés vegan
– A base de mineraux, et de produits naturels au maximum
– Politique du satisfait ou remboursé

 

Mais j’avais envie de voir si toute cette qualité n’était pas que du pipo que certaines marques nous promettent. Et surtout de voir si les produits tenaient vraiment la route. Pour commencer, j’ai donc eu envie de tester le fameux mascara qui a fait toute la renommée de la marque Younique. Et pour être tout à fait honnête je l’ai gagné à un concours, je n’ai donc pris aucuns risques.

 

Le mascara 3D moodstruck est donc le best seller de la marque. Il est à base de fibres végétales et son gel contient du sérum pour les yeux et de la vitamine E. J’ai vérifié la composition et à priori le contrat est rempli ; des minéraux pour la couleur noire et des fibres végétales pour apporter le volume et la longueur. Evidemment quelques conservateurs, stabilisants, émulsifiants mais malheureusement pour un produit cosmétique non bio (et encore les produits bio doivent bien en contenir aussi…), c’est difficilement évitable.

 

 

🔹Il se présente sous forme de deux tubes :

 

Studio_20160317_142410

 

L’un contient le gel de transplantation qui va servir a fixer les fibres végétales. Le gel est teinté d’un noir relativement bien prononcé. Sa brosse est droite et bien étoffée.

Studio_20160317_142345

 

L’autre contient donc les fibres végétales. Elles sont attachées tout autour d’une sorte d’embout.

Studio_20160317_142436

 

Son prix est de 31,50€ pour 7ml, un peu cher je vous l’accorde, mais certains mascaras de marque sont à des prix similaires et ne font pas DU TOUT mais alors pas DU TOUT le même effet !
Habituellement j’utilise le mascara roller lash de chez benefit. Honnêtement, c’est le meilleur que j’ai pu testé sur le marché. Sa brosse attrape parfaitement mes cils, les courbe et les colore à la perfection.

 

Studio_20160317_142514

Son prix à lui est de 26,50€ pour 8,5g , il n’y a donc pas une immense différence avec celui de chez Younique.

 

Voici ce qu’il donne sur mes yeux

received_1243518365676753

received_1243513515677238

 

Passons au test du mascara Younique !*
🔹 L’application

Il faut tout d’abord passer une couche de gel de transplantation.

Ensuite on applique les fibres végétales.

Et on termine en réappliquant une couche de gel pour fixer les fibres et retravailler la matière.

➡ Globalement, contrairement à ce que je pensais, je l’ai trouvé facile à appliquer. Le gel seul allonge et apporte déjà beaucoup de volume aux cils. Les fibres ne se sont pas faufilées dans mes yeux, c’est ce qui me faisait un peu peur d’ailleurs ! J’ai horreur de la sensation d’avoir quelque chose dans l’oeil. Elles se fixent et se travaillent relativement facilement (Pour moi qui ai l’habitude de travailler légèrement mes cils). J’ai eu très peu de chutes en dessous des yeux, et le peu qu’il y avait je les ai balayées d’un coup de pinceaux et terminé.
Néanmoins, à appliquer tous les matins avant d’aller au travail, cela prend quand même un peu plus de temps. Mais avec le coup de main je pense qu’il est possible d’être plus rapide.

Ma note pour la facilité d’application : 8/10
🔹Le résultat

received_1243517869010136

Studio_20160317_143837

 

Je pense qu’il est indéniable de dire que l’effet faux cils est là. Mes cils sont clairement allongés, beaucoup plus volumineux, plus fournis. J’avais peur que les cils fassent de gros paquets pas franchement jolis et en retravaillant avec le gel, je ne retrouve pas spécialement l’effet « gros paquets ». J’ai pris peu de temps pour travailler la matière mais je pense qu’en la travaillant plus, les paquets peuvent être moins présents. Et à noter que l’implantation de mes cils fait que quelque soit le mascara utilisé, j’ai toujours plus ou moins des paquets qui se forment…
Forcément il y en a légèrement à cause des fibres mais finalement cela ne me dérange pas.
Si vous aimez les effets naturels, alors clairement, passez votre chemin.
Pour les femmes qui ont des petits cils peu fournis et de couleur claire, foncez, il deviendra votre meilleur ami !

Ma note pour le résultat : 9,5/10

 

🔹La tenue

Avoir un effet faux cils c’est bien mais si l’effet retombe comme un soufflé au bout de quelques heures, ca n’est pas top ! J’avais entendu dire que les fibres se sauvaient au cours de la journée. Je n’ai pas constaté cet effet. A condition de bien fixer avec le gel après avoir appliqué les fibres, évidemment.
Il n’a pas coulé au cours de la journée nomplus.
J’ai pris ma douche avant de me démaquiller et il n’a quasiment pas bougé alors que je me suis frotté les yeux. Juste forcément les fibres qui se sont retrouvées en dessous de mes yeux. Mais le gel lui était toujours là.

Ma note pour la tenue : 10/10
🔹La sensation

Encore une fois j’avais peur de ressentir une lourdeur sur mes cils. Un peu comme quand on porte des faux cils… Hé bien absolument pas ! Le mascara reste très léger et vraiment agréable à porter.
Moi qui ai des yeux sensibles qui réagissent rapidement aux mascaras de pacotille, je n’ai ressenti aucuns picotements, aucunes brulures. Rien de rien ! Il serait apparemment en plus de ça hypoallergénique.

Ma note pour la sensation : 10/10
🔹Le démaquillage

J’utilise le démaquillant biphasé au bleuet de chez Yves rocher. Je n’ai eu aucunes difficultés à retirer mon mascara. En quelques coups de cotons, il avait totalement disparu.
Les fibres viennent très facilement sur le coton sans trop frotter. Encore une fois, zéro fibres dans les yeux. Ouf !

Ma note pour la facilité de démaquillage : 10/10
Ce qui nous fait une moyenne de 9,5/10

 

Un test très concluant pour moi qui aime mettre en valeur mes yeux bleus. Je valide donc le mascara 3D de chez Younique !

Juste pour le fun, voici quelques photos comparatives entre mon roller lash et le moodstruck 

received_1243515552343701

Certaines préfèreront l’effet du roller lash. Ce que je conçois. L’effet est totallement différent.


 

▫ Pour vous le procurer contactez Laurie sur sa page facebook : Groupe de vente de Laurie
▫ Ou sur son instagram : Sweet_younique
▫ Ou directement par mail : LRyounique@gmail.com

 

 

* Je tiens à préciser qu’il n’y a aucun partenariat pour cet article. Je ne suis pas vendeuse pour Younique et ne souhaite pas le devenir. 

Publicités

Mon Éternel combat contre les kilos

Studio_20160223_115505

Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial. Qui me tient à coeur d’écrire. Depuis quelques temps cela me trotte dans la tête de vous en parler, et je pense qu’il est temps de me lancer…

Je vais vous parler du combat qui me pourrit la vie depuis maintenant une bonne quizaine d’année : Mon poids.

Je ne pense pas être la seule à vivre cet « enfer » (enfer entre guillemets parcequ’il y a pire dans la vie, on est d’accord…) alors peut être que mon témoignage résonnera dans quelques têtes et permettra à certaines de se sentir moins seule. Dans une ère où le culte de la minceur est de rigueur, ça n’est pas toujours facile d’être une femme bien en chair…

Prenez un paquet de gâteaux une pomme, un chocolat chaud un verre d’eau, c’est parti ✊

Tout a réèllement commencé alors que je n’avais que 6 ans. J’ai toujours été sujette aux soucis ORL (otites et compagnie) et la seule chose qui me soulageait c’était la cortisone… Au grand damne des médecins et de mes parents (quand on connait les effets que la cortisone a sur le corps…). J’ai donc pris cette saleté à fortes doses pendant des années. Il faut savoir qu’elle fait gonfler, donne un appétit d’ogre, une vrai m**** ! Petite, ma mère parvenait très bien à contrôler mon alimentation et donc éviter une prise de poids importante. Puis vers l’âge de 5-6 ans, j’ai commencé à me rebeller (précoce la fille!), à chercher à tout prix la nourriture, ça en devenait maladif, obsessionnel. Je vois encore ma mère cacher le saladier de bonbons et les paquets de kinder bueno tout au dessus du buffet de la cuisine… Et moi de grimper sur une chaise et escalader le meuble pour aller me goinfer dès que ma mère avait le dos tourné… Je faisais de vraies crises quand ma maman m’interdisait de manger telle ou telle chose car j’étais incapable de me raisonner et ne manger qu’un kinder bueno (par exemple hein, c’était THE truc qui me faisait saliver à l’époque… et encore aujourd’hui je crois…?) BREF, j’ai donc pris énormément de poids à ce moment là. J’ai d’ailleurs un contraste assez flagrant : Une photo de classe de ma dernière année de maternelle où j’étais encore toute fine, et ma photo de classe de cp (donc un an d’écart…) où clairement je ressemble à un gros crapeau. Je n’ai réussi à remettre la main sur ces photos , malheureusement.

A partir de ce moment ont commencées les moqueries, le rejet des autres enfants. Le monde des enfants est tellement cruel. Mais pas que… Mon père m’a beaucoup descendu aussi. Cela m’a énormément fait de mal. Et aujourd’hui 15 ans plus tard, je ne lui ai toujours pas pardonné ce mal qu’il a pu me faire. Au lieu d’appeler sa fille « ma princesse » comme beaucoup de papa peuvent le faire, il m’appellait par des noms beaucoup moins mignons que je n’ai même pas envie d’énoncer tellement ils sont encore douloureux à écrire. Je vous assure que dans la tête d’une petite fille, déjà pas à l’aise dans sa peau, ça fait mal ! Très mal. Ma mère, elle, m’a toujours soutenue. M’a toujours encouragée à faire attention à mon alimentation. Et à quand même m’appeler « ma princesse » même si je ressemblais d’avantage à un crapaud…

C’est à l’entrée au collège que j’ai décidé, avec l’aide de ma maman, à reprendre mon corps en mains. J’ai fais le régime weight watchers. Le régime qui collait le plus avec le corps d’une jeune adolescente en pleine transformation. J’ai perdu 15 kilos en 1 an. (Je suis passée de 70 kilos à 55kg pour 1m64)

Là, j’étais enfin bien dans ma peau. J’ai enfin pu porter les vêtements qui me faisaient rêver. Même si dans ma tête je me voyais toujours grosse. Les garçons me regardaient enfin ! Eux qui m’avaient toujours repoussés … « -Non, mais on est copains Julia » *CONNAAAAARDS*
Au lycée, j’ai connu mon premier amour, mes premières déceptions, mes premières histoires à 2 balles (aussi…), a me créer un vrai groupe d’amis. J’avais réussi à stabiliser mon poids malgré une reprise de poids d’environ 6/7 kilos. J’ai grandis et pris la pilule dans ces temps là, donc forcément… Voici à quoi je ressemblais :

 

PicsArt_02-23-12.21.53

PicsArt_02-23-12.25.49(Desolée pour la qualité et les poses des photos…)

Et là, grosse crise familiale. Mes parents divorcent, mon frère me rejette. Une partie très noire de ma vie, qui me noue la gorge et me mouille les yeux quand j’y pense encore aujourd’hui… Quand d’autres n’ont aucun appétit lorsqu’ils dépriment hé bien moi, j’ai noyé mes angoisses, ma tristesse dans la nouriture. J’ai repris un bon nombre de kilos à ce moment là…

 

PicsArt_02-23-12.25.02

PicsArt_02-23-12.23.38

 

Quand j’ai rencontré mon mari, je faisais .. kilos (un jour, j’espère que j’aurais les castagnettes d’écrire les chiffres à la place de ces petits points!) J’étais encore séduisante à priori alors ça va ! Ma mère est partie vivre à 300 km de moi, donc plus personne pour me cuisiner de bons petits plats équilibrés. Et puis quand on est en couple et amoureux, c’est bien connu qu’on prend un peu de poids. Hein oui, c’est vrai ? (S’il vous plait dites moi que oui!) On va manger au resto, on fait des bouffes entre amis, des sorties arrosées… bref ! Là j’ai repris encore une dizaine de kilos… Ça commence à faire beaucoup !

 

PicsArt_02-23-12.24.15.jpg

 

Mais le coup de grâce (grasse) : 20 kilos de pris pendant ma grossesse. Bon, pendant ces 9 mois, je ne m’en inquiétait pas plus que ça, j’avais envie de profiter a fond sans me frustrer. Ha bah c’est clair que j’étais pas frustrée ! Une fois bébé né, j’avais 7 kilos en moins… Sauf qu’une fois bébé né j’ai continué de manger comme pendant ma grossesse (oui préparer des plats équilibrés et tout et tout quand tu dois bercer ton bébé h24 c’est pas évident!) J’ai donc depris les 7 kilos perdus ! Normal !

Un jour, alors que j’avais envie de me racheter quelques fringues, et que je me suis apperçue que même dans du 46 j’étais serrée, j’ai eu un p***** d’électrochoc. J’ai pleuré, pris mon mari, mon bébé, laché les fringues que j’étais entrain d’essayer et je suis vite sortie du magasin. J’ai fais un gros tri dans mon dressing, et je me suis appercue qu’en faite… il était vide et terriblement sombre. J’ai alors entrepris un régime. Un régime « à la Julia » comme je dis. Juste un rééquilibrage alimentaire. J’ai perdu 10 kilos en quelques mois.

Et là, re crise familiale. J’ai à nouveau complètement lâché mon rééquilibrage alimentaire. Comme d’habitude, j’ai noyé mes angoisses dans la nourriture… J’ai repris 5 kilos ( ca va y’a pire mais quand même !) . Pas de photos a vous montrer, il n’y en a pas…

Et puis récemment nouvel électrochoc quand j’ai revu des photos de moi dans ma « belle époque ». Rien que voir des photos de nos débuts avec mon mari :

 

PicsArt_02-23-12.26.39

 

Où je me trouvais grosse, mais comparé à aujourd’hui je n’étais pas si mal…

 

J’ai envie de revoir la fierté dans les yeux de mon mari lorsqu’il me regarde, même s’il ne m’a jamais dit « ma chérie je te trouve grosse, perds du poids » au contraire, il m’a toujours soutenu à me dire qu’il m’aimait comme j’étais. Mais je voudrais qu’il retrouve la femme qui l’a fait chavirer il y a un peu plus de 4 ans.

J’ai envie que d’ici quelques années quand il s’en rendra compte, mon fils soit fier de dire à ses copains-copines « c’est ma maman! », qu’il me dise que je suis la plus belle. Qu’il n’ai pas honte de sa mère a la sortie de l’école, en ballade ou autre. J’ai surtout envie de pouvoir prendre des photos de mon fils et moi. Depuis sa naissance je n’ai quasiment aucunes photos de lui et moi, autres que seulement nos visages, tellement je me trouve disgracieuse. J’aimerais tellement nous constituer de jolis souvenirs mais à chaque fois mon doigt appuie sur « supprimer la photo » …

Et surtout j’ai envie de pouvoir me regader à nouveau dans un miroir. Actuellement je les fuis totalement. Je regarde juste mon visage, jamais mon corps entier, c’est trop difficile pour moi. J’ai envie d’à nouveau m’aimer. D’à nouveau pouvoir m’habiller comme j’en ai envie. De ne pas craindre de croiser une ancienne connaissance, un ex, j’ai trop honte de ce que je suis devenue (Je ne parle pas de ma vie, je suis fière d’etre mariée et mère entendons nous bien, je parle de mon apparence physique uniquement).

J’ai repris mon rééquilibrage alimentaire il y a deux mois, j’ai déja reperdu 4 kilos. Doucement, mais sûrement. Mais je me retrouve souvent face à mes vieux démons. La nourriture est toujours ma pire ennemie. J’ai toujours beaucoup de mal à me restreindre face à du chocolat, à des choses bien grasses, mais j’essaie de toujours garder en tête ces petites choses qui me motivent, qui m’aident a faire face.

 

Je veux voir leurs yeux briller…