DIY : Fabriquer soit même sa bougie parfumée

13639969_10209820784738964_1718759183_o

Hello !

Bon, maintenant que je vous ai révélé mon addiction aux bougies, et que vous connaissez mon amour pour les DIY, il est grand temps pour moi de tenter de les fabriquer moi même et évidemment de vous partager ma recette  !

En soit, rien de bien compliqué au final ! Il suffit de choisir la bonne cire, le parfum, les colorants et avoir quelques informations primordiales pour fabriquer votre bougie dans de bonnes conditions.

 

J’ai commandé mon nécessaire à fabrication de bougies sur le site Creation-bougies mais il existe d’autres sites, comme par exemple le site Mondo-bougies.

J’ai donc, pour ma part, commandé 1kg de cire de soja 100% végétale, sans OGM et sans pesticides. J’ai aussi commandé 4 parfums : vanille, cerise, cookie et barbe à papa (tu la vois la fille gourmande?!), un lot de socles à mèches, et evidemment 5m de mèche en coton diamètre 4 (idéale pour une bougie d’environ 8cm de diamètre)

 

Revenons sur le choix de la cire. J’ai donc choisis la cire de soja car c’est une des plus naturelles et des moins nocives pour nos petits poumons. Hé oui, quand la cire brûle, les vapeurs entrent directement dans nos poumons donc autant choisir une cire qui soit « bonne » pour la santé. En plus de son côté « healthy » (Ouai c’est l’expression à la mode, on mange « healthy », on pense « healthy » alors pourquoi pas respirer « healthy » aussi non?), c’est une des cires les plus faciles à utiliser lorsque l’on débute. Elle est aussi idéale pour la création de bougies de massage puisque c’est une cire dite molle et grasse. Son point de fusion se trouve entre 50 et 60 degrés. Pour conclure sur la cire de soja, elle est parfaite pour des bougies coulées (dans un récipient). Evitez là pour une bougie moulée.

Passons au choix des parfums maintenant. Vous pouvez utiliser de l’extrait de parfum (c’est ce que j’ai choisis pour ma part) ou aussi des huiles essentielles. Les dosages ne seront évidemment pas les mêmes. Pour 100g de cire comptez 3 ml d’extrait de parfum, 9 ml pour 300g, 7,5 pour 250g et ainsi de suite (Merci à Florence pour ses précieux conseils si jamais elle passe par là!). Si vous en mettez plus, la bougie risque de s’enflammer à la combustion à cause de la présence d’alcool dans le parfum. Donc VIGILANCE (Ne faites pas comme moi qui ai mis la fiole de 20 ml en entière hein ?!)

Pour terminer, un petit topo sur les colorants. J’ai choisis des colorants en petits galets à faire fondre avec la cire. Il en faut très peu, donc allez y molo ! Il ne faut pas de colorants liquides car lorsque vous les ajouterez à votre cire en fusion hé bien ils s’évaporeront ! Vous pouvez également choisir des colorants naturels (curcuma, henné, etc) mais pour une première bougie on ne va peut être pas trop se compliquer la vie !

 

Bon, passons aux choses sérieuses !

 

Pour réaliser votre bougie, vous aurez besoin de :

  • Un récipient en verre (choisissez le résistant à la chaleur pour éviter qu’il n’éclate pendant la chauffe de votre bougie). Pour ma part j’ai choisis une jarre de bougie que j’avais terminée.

  • De la cire (voyez et dosez selon la contenance de votre récipient)
  • Un parfum de votre choix. Ici, j’ai choisis la barbe à papa
  • Un colorant de votre choix. Ce sera donc fushia pour moi.
  • Une mèche en coton de diamètre suffisant.
  • Un socle (facultatif mais c’est quand même plus pratique)
  • Une casserole remplie d’eau
  • Un récipient pour effectuer la fonte de la cire (ici un saladier en verre épais)
  • Une spatule en bois
  • De l’aluminium
  • Un mari pour éviter de vous brûler (Bon, ça aussi c’est facultatif rassurez vous !)

 

Première étape :

Faites fondre au bain marie votre cire. Ajoutez y votre colorant. Je n’ai mis que 4 minis galets de colorants pour obtenir une jolie couleur rose bonbon (oui j’en ai rajouté un après la photo car j’ai rajouté un peu de cire)

Une fois la cire et le colorant fondu, coupez le feu et ajoutez seulement à ce moment votre parfum (sinon il s’évapore)

Votre préparation pour couler votre bougie est déjà prête.

Seconde étape :

Trempez votre mèche quelques minutes dans la cire encore bien chaude. Des petites bulles vont s’en échapper. Ce sera le signe que l’oxygène contenu dans le tissage de coton s’est échappé. Cela permettra à votre mèche de brûler convenablement.

Une fois bien trempée, placez votre mèche sur un bout de papier aluminium. Façonnez la de manière à ce qu’elle soit bien droite. Placez la mèche quelques minutes au congélateur.

Une fois bien prise, plantez votre socle dans la base de la mèche puis re direction le congélateur pour quelques minutes.

Troisième étape :

Une fois votre mèche bien prise sur son socle, placez la bien au centre de votre bougie. Vous pouvez prendre un rouleau de sopalin coupé en deux avec un trou au centre pour passer la mèche dedans afin qu’elle ne bouge pas.

Coulez ensuite doucement la cire dans votre récipient. (C’est à ce moment là que le mari peut entrer en scène!)

Laissez refroidir le tout gentillement. Une fois votre bougie bien solidifiée coupez la mèche à environ 1cm du bord de votre cire et le tour est joué !

 

Il faut laisser la bougie reposer 2-3 jours avant de l’utiliser, cela favoriserait une bonne combustion homogène.

 

13621367_10209820784858967_241760051_o

 

Facile non ?

Vraiment, j’ai adoré fabriquer ma propre bougie ! Et quel bonheur ensuite de humer ce doux parfum et de voir cette jolie flamme danser sur une bougie que nous avons nous même fabriqué ! 

Mon avis pendant la combustion : J’ai coupé la mèche trop longue donc pas mal de suie et une très grande flamme (peut être que c’est le diamètre de la mèche qui fait ça aussi je ne sais pas.) En tout cas en quelques minutes mon appartement embaumait déjà cette délicieuse odeur de barbe à papa ! On se croirait presque à la fête foraine ! La combustion est bonne et homogène (J’ai attendu 3 jours pour l’allumer). Globalement pour une première, je suis satisfaite ! 

 

Allé, c’est à vous de jouer ! J’attends vos retours avec impatience. 

 

Publicités